Mardi 18 juin 2024 Il fait lever son soleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 5, 43-48) : « En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Il fait lever son soleil ! Quel Soleil ?

Imaginons une allégorie…  Tout commence un vendredi après-midi typique, tu es en train de conduire  pour rentrer chez toi, lorsque tu entends à la radio un fait comme un autre. Dans un petit village lointain, trois personnes viennent de mourir, tu ne prêtes pas vraiment attention à cet événement…  Le lundi matin lorsque tu te réveilles, la radio annonce que ce ne sont plus seulement 3 personnes mais 30.000 qui sont mortes en Inde.  Des chercheurs du contrôle de la santé des Etats-Unis vont faire leur enquête.  Le mardi c’est la grande nouvelle en première page de tous les journaux, parce qu’il ne s’agit plus seulement de l’Inde, mais aussi du Pakistan, de l’Afghanistan, et de l’Iran, et tout le monde en parle en le nommant ‘la grippe mystérieuse’ et tous se demandent ‘Comment va-t-on la contrôler?’  Alors une nouvelle surprend tout le monde : L’Europe ferme ses frontières, il n’y aura plus de retour depuis l’Inde ni tout autre pays  où la maladie aurait été remarquée. Lorsque le journaliste interroge une femme française, on apprend que son mari est en train de mourir de cette « grippe mystérieuse »… C’est la panique en Europe…  Les informations disent que lorsque tu attrapes cette maladie, tu ne te rends pas compte que tu l’as et il te reste à peine une semaine à souffrir horriblement pour mourir ensuite. L’Angleterre ferme aussi les frontières, et le Président américain ferme  ses frontières à l’Europe et à l’Asie jusqu’à ce que le remède soit trouvé.  Le jour suivant, les gens se réunissent à l’église et prient pour que les chercheurs trouvent le remède. On entend le jour suivant à la radio que deux femmes ont contracté la maladie à New York. Il semble que la maladie soit présente dans le monde entier maintenant. Les scientifiques continuent à chercher un antidote, sans succès. Tout à coup, la nouvelle inespérée arrive: on a déchiffré le code ADN du virus, on peut enfin faire un antidote ! Maintenant il faut le sang de quelqu’un qui n’ait pas été infecté par le virus et donc dans tous les pays, on demande à chacun de se rendre à l’hôpital le plus près pour faire une analyse de sang. Tu vas comme volontaire à l’hôpital avec ta famille. Tout à coup le docteur crie un nom qu’il a lu sur son registre, et là, ton fils cadet te dit : « Papa, il a crié mon nom! », avant que tu ne puisses réagir, ton fils est parti avec des infirmiers et tu cries :«Attendez», et ils te répondent : ‘Tout va bien, son sang est pur, son sang est propre, nous croyons qu’il a le type de sang qu’il nous faut’. Après cinq minutes, les médecins sortent de la salle en pleurant mais des pleurs d’émotion joyeuse. Ils rient même. C’est la première fois depuis une semaine que tu vois quelqu’un rire, et le docteur s’approche de toi, et te dit « Merci mon Dieu, le sang de votre fils est parfait, il peut faire l’antidote contre la maladie…» La nouvelle se répand et tout le monde pleure de joie. Le docteur s’approche de toi et de ton épouse, et dit : « Est-ce que je peux vous parler un moment ? Nous ne savions pas que le donneur serait un enfant, et nous avons besoin que vous signiez ce contrat pour nous donner la permission d’utiliser son sang ».  Alors que tu lis le contrat, tu remarques qu’il n’est pas précisé la quantité de sang nécessaire… et alors tu demandes : « Quelle quantité de sang allez-vous prendre ? » Le sourire du médecin disparaît, et il dit :« nous ne pensions pas qu’il s’agirait d’un enfant, nous avons besoin de tout son sang». Tu n’arrives pas à réaliser, et tu essaies de répondre : « mais, mais…» et le docteur te répond : « vous ne comprenez pas, il s’agit du salut du monde entier ; s’il vous plait, signez, nous avons besoin de tout le sang….» Et tu demandes : « mais ne peut-il pas avoir une transfusion ? » Et là on te répond qu’il est le seul à avoir le sang complètement pur et que c’est donc impossible. « Vous allez signer ????? S’il vous plait, signez !!!! » En silence et en tremblant, tu signes… La semaine suivante, alors qu’il y a la cérémonie d’enterrement de ton fils, quelques personnes restent dans leur lit à dormir, d’autres préfèrent aller se promener ou faire un match de football…. et ceux qui sont à la cérémonie affichent un sourire forcé… Tu voudrais t’en aller en hurlant : « Mais mon fils est mort pour tous, vous n’en avez rien à faire??? » Parfois c’est ce que Dieu voudrait nous dire : « Mon fils est mort pour vous et vous ne savez toujours pas à quel point je vous aime ?» C’est curieux de voir à quel point c’est simple pour les gens de rejeter Dieu et ensuite de se demander pourquoi le monde va de pire en pire… C’est curieux de voir qu’on croit tout ce que les journaux et la télé nous disent, et qu’on doute de la Parole de Dieu… C’est curieux de voir qu’on passe notre temps à accumuler des biens terrestres, et qu’on ne passe même pas cinq minutes à chercher les trésors célestes… C’est curieux de voir quelqu’un qui dit « je crois en Dieu » et qui  démontre par ses actions qu’il ne le suit pas…   C’est curieux qu’on puisse parler de vulgarité, de luxure, et d’obscénité avec tant de liberté alors qu’il est interdit de parler de Jésus dans les écoles et les lieux de travail…Mais il continuera de faire lever son Soleil !

Les bonus: Comment prendre une décision ? – Un autre regard sur le discernement (youtube.com)